Balbutiements Premiers

singes_small.jpeg

 

Toi qui marches,
dis-moi ce que tu cherches,
au bout de ton élan ?
Crains-tu cette avalanche,
que tes propres pas déclenchent,
dans ta fuite en avant ?

 

 

Toi qui regardes,
peux-tu vraiment savoir,
si jamais tes yeux te mentent ?
As-tu envie de voir,
ou de rester sur tes gardes,
et croire ce qui t'enchante ?

 

 

Toi qui parles,
veux-tu te faire entendre
ou juste faire du bruit ?
Ton mal te brûle les lèvres,
ta langue de bois t'étrangle,
Et tu parles de compromis !

 

 

Toi qui ouïes,
les mots dans le silence,
entends-tu les maux enfouis ?
Entre les lignes de ta vie,
lis-tu ? Ou dans l'ignorance
penses-tu mener la danse ?

 

 

Toi qui respire,
l'éther pesant dans les airs,
t'enivres-tu de ces vapeurs ?
Ou t'étouffes-tu dans la vertu,
que la fable a moulu,
en un fer qui t'accable ?

 

 

Toi qui vis,
cette ère dite nouvelle,
faite des mêmes idées rebelles ...
Dans ta quête de revanche
de qui te venges-tu,
d'autrui ... ou de toi-même ?

 

 

Toi qui es venu,
dans ce monde malgré toi,
qu'es-tu donc devenu ?
Ce qu'on a fait de toi ?
"Sinon contre ton gré,
du moins à ton insu ?"



29/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs