clash

Je lève les yeux au ciel plein d'étoiles, une tête d'épingle qui a grandi en jouant avec mon sort. Les étoiles me rendent le regard et me bombardent d'anciens photons voyageurs. Alors je bronze sous leur clair et pense tout fort à la douce patrie des atomes de mon corps.

 

Puis ... je regarde mes pieds, qui m'arriment si fort à cette barque de fortune baptisée Terre. La loi de la nature serait-elle en tort, de donner des ailes à un cœur prisonnier de son propre corps ... mais encore, faut-il aussi que je dise merci de vivre un calvaire ?

 

Là, je ne regarde plus nulle part entre un coup d'étoiles et des envies blasphématoires. Et à force de ne plus voir j'ai cru avoir le fin mot de l'histoire mais ... dame morale vint à mon chevet et me servit un vers du terroir : qui veut s'élever devra le faire tout seul !

 

 

1881

 



19/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs