dessine-moi mon mal

(source de l'image) 

 

mon mal est grand

il se tisse en tresses

dans ma propre faiblesse

qui me serre contre elle

à ma grande détresse

 

il est si profond

que pour en voir le fond

on ne peut qu'y tomber

et y prendre demeure

pour le reste du temps

 

il est tellement noir

que je n'ai plus peur

de dormir le soir

et fermer les yeux

en priant pour la mort

 

il est tellement vrai

et de me cachetonner

je ne suis que chimère

combien de shoots encore

pour tuer la douleur ?

 

 

 

1881



21/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs