gigantisme aveugle

Quand la terre frémit
Sourit le géant
De la croire gémir
Sous ses pas écrasants

Et tel un goujat
Ricane le géant
En souillant la banquise
De ses crachats de venin ...

En déchirant le ciel
De ses projectiles vilains
Et de ses bombardiers
Qu'il prétend chirurgiens !

Et se leurre le géant
En dormant sur son treillis
Croyant la terre asservie
A ses folles ambitions ...

Qu'il est dur le réveil,
Quand l'apprenti sorcier
S'emmêle la baguette
Dans les toiles du destin !

Qu'il est dur le réveil,
Quand se lève un matin
où la main de Ste Catherine
Venge celle de Fatma !

 



romeo_verseau (21/11/2005)



24/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs