le plus faible de la foi

Con colon colonisant

mon lopin de terre.

Les bons vents

savent être vengeurs.

Mange mon pain

et boit mon vin encore.

Et un bon jour

je t'aurais de l'intérieur.


C'est pour vivre,

que je me défends.

Toi tu ne vis,

que pour le faire.

Tu prends ma terre

pour un don de dieu.

Et pour l'avoir

tu lui passes sur le corps.

 

 

1881



03/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs