Les plus beaux yeux de la planète

- Monsieur ... c'est à vous.

- Merci mademoiselle. C'est par où ?

- Par ici monsieur ! Madame Z vous expliquera tout : il faudra ressortir par une autre porte, après la séance.

- Madame Z ?

- C'est moi, monsieur Y. Veuillez me suivre s'il vous plait ...

 

Monsieur Y fît un pas dans la grande salle qui s'ouvrait à lui.

 

- On devrait commencer par enlever ce vous, madame Z, vous savez ...

- On se tutoie ?

- Oui et appelle-moi Y, sans le monsieur.

- Ça marche !

- Tu m'expliques alors ?

- La séance se déroule en deux temps : une discussion pour évaluer le résultat souhaité. Ensuite, on passe au traitement.

- Mais ça marche vraiment votre truc ?

- Encore des doutes ?

- Bah oui. C'est tellement important pour moi, toute cette histoire.

- Pour nous aussi Y, c'est important. Et c'est d'autant plus important pour moi, parce que c'est mon travail.

- OK ! Je vais faire confiance à ton amour du travail bien fait.

- On commence. Comment s'appelle-t-elle ?

- X ...

- Quels sont tes sentiments pour elle ?

- Amour ...

- Est-ce que tu bois de l'alcool régulièrement ?

- Non, je ne suis pas alcoolique.

- Drogues ?

- Joker ...

- Qu'est-ce que tu aimes le plus au monde ?

- La musique !

- Pourquoi tu es ici Y ?

- Pour oublier X.

- Quel est ton plus beau souvenir d'elle ?

- Elle avait les plus beaux yeux de la planète ...

- Très bien. On a fini la première partie. On passe à la suivante.

- Pas si vite ! C'est déjà fini ?

- Oui, nous avons eu plus qu'il ne faut pour bien calibrer le traitement.

- Une question : je n'aurais aucun souvenir de l'avoir un jour rencontrée, c'est bien ça ?

- Parfaitement. Tu sais pour te rassurer, je vais même te dire que quand tu sortiras par cette porte, tu retrouveras tout le moindre petit souvenir de vos sorties entre copains, de tes anniversaires passés avec elle, de tout ce que tu as pu vivre jusque là parfaitement intact ... à un détail prés : elle n'y sera pas. C'est aussi simple que ça.

- Il est où le traitement ?

- Il est juste là : mets ce visiocasque, regarde ce spot publicitaire et tu seras un homme nouveau.

 

Y n'hésita pas, il mît le visiocasque. Trente secondes plus tard, il le retira, un large sourire à la bouche :

 

- C'est une pub de Kisscool !

- Oui, je l'aime bien celle-là moi aussi

- Alors si tu dis vrai, je ne devrais avoir aucun souvenir de ...

- De ... ?

- ...

- Que veut dire ce grand sourire, Y ?

- Il veut dire merci Z, merci du fond du cœur.

- Y, ta nouvelle vie t'attends, vas-y ...

- Laisse-moi te serrer la main et montre-moi la porte après ...

 

Soudain, on entendit frapper, à la porte de sortie ...

Et comme on insista beaucoup, Z finit par ouvrir :

 

- Non mais que faites-vous ici ... mais où est la sécurité ?

- Madame Z, c'est moi X ... je suis passée ce matin pour le traitement ...

- Non mais vous vous rendez compte de ce que vous en train de faire là, X ...

- Du calme Z. Mademoiselle est en pleurs, elle a besoin de soutien ... viens par ici. X ? C'est ça ...

- Oui, merci, X c'est bien ça ... et toi ?

- Le nouveau moi : Y ! mais tu as l'air de moins apprécier le tien, toi ...

 

La discussion continua comme ça de bon train, pendant que Z frôlait la crise de nerfs. Elle regardait une interférence entre dossiers se dérouler dans son bureau : une violation de la règle de sécurité numéro 1. Il fallait reprendre la situation en main :

 

- Y, il est vraiment temps pour toi de partir. Et vous X, que faut-il faire pour dissiper tout ce mal-entendu ?

- Elle veut retrouver son souvenir.

- Non ... je ne sais pas encore, j'hésite, je suis perdue et j'ai besoin de votre aide madame Z.

- X, vous êtes venue ici pour oublier quelqu'un. Dieu sait le temps que vous avez mis à essayer de le faire toute seule, et le courage qu'il vous fallut pour vous adresser à nous. Si j'étais vous, je ne voudrais jamais retrouver un tel souvenir, croyez-moi.

- J'ai comme le sentiment d'avoir abandonné quelqu'un derrière moi ...

- Écoutez X. Laissez-vous le temps d'y réfléchir encore une fois, n'abandonnez pas votre deuxième chance comme ça ...

- Z a raison X. Et arrêtez de mal-mener vos yeux comme ça : vous savez que vous avez les plus beaux yeux de la planète ?

 

%

 

   

pastis51

16/03/2008 



19/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs