mal du pays

 

Sur la frontière israélo-libanaise deux missiles se croisent pendant quelques instants ; ils échangent ces quelques propos :

 

- Missile Russe : Salam Alaikoum, camarde …

- Missile Yankee : Shalom, partner …

- Missile Russe : Plein sud, c’est ça ?

- Missile Yankee : Oui … et toi plein Nord ?

- Missile Russe : C’est évident …

- Missile Yankee : Comment c’est le Sud ?

- Missile Russe : C’est pas très beau à voir, des civils déchiquetés tous les jours … femmes, vieillards, enfants. Et le nord ?

- Missile Yankee : Bof … c’est un peu pareil …

- Missile Russe : Et tes chefs, ils en pensent quoi ?

- Missile Yankee : Oh ! Ils s’en foutent pas mal ! Ils demandent aux rescapés de prier pour les victimes, avant de se remettre à leurs postes … et les tiens ?

- Missile Russe : Oh les miens ! Pareil ! Ils nous demandent des trucs bizarres à nos autres missiles …

- Missile Yankee : Des trucs bizarres ?

- Missile Russe : Oui … comme de rater des cibles exprès … pour persuader l’ennemi de notre faiblesse … des trucs dans le genre …

- Missile Yankee : C’est curieux … c’est ce qu’on nous demande à nous aussi ! Mais c’est plutôt pour terroriser les civils …

- Missile Russe : T’as raison c’est curieux ! C’est déjà curieux de reprendre aussi vite du service …

- Missile Yankee : Oui …

- Missile Russe : Çà fait longtemps que t’es pas rentré chez toi ?

- Missile Yankee : Oh Oui ! Une bagatelle depuis ma dernière révision technique ...

- Missile Russe : Moi aussi … je squatte les dépôts militaires depuis au moins une vingtaine d’années …

- Missile Yankee : 20 ans ! Chez moi tu serais depuis longtemps à la retraite !

- Missile Russe : C’est sûrement une question de moyens !

- Missile Yankee : Oui t’a raison ! Moi je dois avoir dans les 2,3 ans de service … et j’ai déjà la nostalgie du pays !

- Missile Russe : Et si …

- Missile Yankee : Et si quoi ?

- Missile Russe : Non rien ! Laisse tomber … ça serait de la folie !

- Missile Yankee : Je t’en prie … fais-moi part de tes pensées petit cachetier …

- Missile Russe : Je me disais que si nos chefs nous demandaient expressément de rater nos cibles … c’est qu’on pourrait très bien en profiter … pour aller … tu sais !

- Missile Yankee : Renter chez nous ?

- Missile Russe : … oui … pourquoi pas ?

- Missile Yankee : Et ben pour un missile terroriste … tu m’a l’air d’avoir de drôles de bonnes idées … dis donc !

- Missile Russe : Et toi, missile tueur d’enfants … tu as l’air de les partager !

- Missile Yankee : Oh excuse-moi ... je ne voulais pas te vexer ! Ça doit être la déformation professionnelle ! On ne cesse de nous rabâcher la même chansonnette à propos de vous …

- Missile Russe : C’est pas grave … je commence à en avoir l’habitude !

- Missile Yankee : Bon, alors … qu’est-ce t’en penses ? On y va ?

- Missile Russe : Oui … on y va ! On rentre chez nous !

- Missile Yankee : A un de ces quatre, partner !

 

Quelques heures plus tard, les agences de presses se relaient les nouvelles fraîchement tombées !

 

« Deux missiles viennent de s’abattre en pleins centres de Washington et de Moscou à quelques heures d’intervalles, faisant des milliers de victimes et de blessés dans les deux camps ! » %

 

romeo_verseau (28/07/2006)



23/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs