Mortal Ping Pong

Lieu : Résidence de l'ambassadeur du Brésil - Sidi Bou Saïd

Heure : 06H17

 

"Ping ... pong ... ping ... pong ... ping ... pong ... ping ..." ?

 

La balle de ping pong quitta prestement le sol brésilien par la fenêtre Ouest.

 

"Poc ... Poc ... Poc ...", dégringolait-elle le long de la célèbre rue piétonne pentue, riant au nez des derniers dormeurs. Quand elle atteignit le rond-point, en bas de la rue, la balle se retrouva brusquement immobilisée sur la chaussée : elle venait de buter contre quelque chose ...

 

Elle leva le regard, en contre-plongée et découvrit peu à peu la stature imposante d'un gendarme : les sourcils froncés, une matraque dans la main droite tapotant nerveusement sur la paume de sa main gauche, presque en phase avec son pied droit qui en faisait autant avec le sol ... Ce dernier la saisit dans sa main gauche, la fixa d'un regard perçant avant de pointer sa matraque vers le panneau clignotant d'un vif orangé : piétons, traverser avec prudence !

 

Soudain, un camion sirène débarqua dans le rond-point, et disparut au bout d'une seconde, en fanfare ... La balle de ping pong reprit lentement son inexorable course : "Poc ... poc ... poc ... poc, poc, poc poc poc poc ...", pendant que la corpulence imposante du gendarme voltigeait dans les airs, avant de heurter le sol, dans un bruit sourd. Le garçon du café du coin, prit un charbon neuf dans le bac à braises pour les chichas et se mit à gribouiller sur le mur blanc d'en face : La bonne charité, commence par soi-même !

 

 

romeo_verseau (23/12/2005)



11/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs