mutisme

un soir, un oiseau,
me tint de vains propos
dans un si beau langage
dont j'ignorais les mots

dommage, j'aurais voulu
en savoir d'avantage
et répondre à son salut
dans la formule d'usage

lui raconter mes peines
et mes histoires d'amour
et écouter les siennes
jusqu'au lever du jour

un soir, un oiseau,
me tint quelques propos
qui n'étaient pas si vains
mais je fermais les yeux ...

pourquoi les ouvrir
le noir est tellement beau
et la lumière du jour
est si dure avec mes maux

oiseau de ce dit soir
n'en dit pas d'avantage
tu prêches un convaincu
qui ne veut plus y croire

toi qui sait voler
si haut dans les airs
où sont partis les dieux
et l'amour qu'ils inventèrent ?

qu'en est-il de mon destin
improbable et incertain ?
serais-je toujours moins
que "l'ombre de son chien" ?

oiseau de la fortune
ou du mauvais présage
réponds, je serais fort
quel que soit ton message !

 

 

 

1881 (06/03/2010)



04/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres

 
Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs